Bureaux

ProMéxico

ProMéxico



Questions fréquentes

Ci-dessous les questions fréquemment posées portant sur divers sujets:


Questions fréquentes

ProMéxico dispose d’une section portant sur le matériel promotionnel où vous pourrez consulter des vidéos, des brochures, une revue d'affaires, veuillez cliquer sur le lien suivant : Montrer Vidéos

Le Mexique dispose d´un réseau de 11 traités de libre-échange qui couvre 45 pays. Il compte également 6 Accords de Complémentarité Économique (ACE's), et a signé des Accords pour la Promotion et la Protection Réciproque des Investissements (qui favorisent la protection juridique des flux de capitaux destinés au secteur productif) avec 25 pays et a signé des Accords pour éviter la double Fiscalité (éviter que le contribuable soit imposé par des impôts de nature comparable et dans une même période par deux ou davantage de juridictions fiscales) avec plus de 31 pays. Traités commerciaux Dans cette section, vous trouverez une carte présentant les Traités de Libre-échange et les Accords que le Mexique a signés depuis qu'il a intégré le GATT (Accord Général sur les Tarifs Douaniers et le Commerce, pour son sigle en anglais). Parmi les traités signés par le Mexique, on peut mettre en évidence l'Accord de Libre-Echange Nord-Américain (ALENA), l'Accord de libre-échange avec l'Union Européenne et l'Accord d'Intégration de l'Amérique Latine (ALADI).

Au Mexique, le commerce de détail est très fragmenté et étendu, même s’il est engagé dans un processus de changement, avec l'augmentation du poids des grands magasins et des chaînes qui a commencé il ya quelques années. En 2009 (dernières données disponibles), les ventes se sont élevées à $ 839,6 milliards de pesos, en intégrant tous les types de magasin. La croissance cumulée a été de 7,4%, résultant d'une croissance des supermarchés de 9,6%, des vêtements de 5,5% et de marchandises diverses de 5,1%. On estime que les supermarchés, les magasins discount, les grands magasins et les centres commerciaux génèrent un cinquième du marché pour la vente au détail, avec environ 20 000 millions de dollars par an, soit 4,5% du PIB. L’implantation de ces grands centres se produit au détriment du commerce de détail traditionnel. Cependant, encore 40% des ventes sont réalisées par de petites boutiques familiales. Le reste des ventes se fait par le marché informel.

Service qui consiste à fournir une information par écrit à un bénéficiaire de la part d’un conseiller commercial et/ou d'affaires situé au Mexique avec des informations sur les éléments suivants:
- Démarches et documentation pour exporter depuis le Mexique
- Traitement tarifaire sur les marchés cibles pour les produits mexicains
- Accords commerciaux du Mexique
- Information statistique commerciale au niveau national et international
- Information de secteurs et d'autres que le conseiller commercial détermine comme possible. Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Le Guichet de Service de sa localité ou par le biais du Centre de Contact par téléphone : (55) 5447-7070 pour Mexico city, 01800 EXPORTEZ (3976783) à l'intérieur de la République promexico@promexico.gob.mx

Vous pouvez trouver les principaux ports du Mexique sur le lien suivant : MIM - Infrastructure

Vous pouvez trouver les coûts industriels et les coûts de main-d'œuvre, d’opération, de transport sur la Carte des Investissements au Mexique.

ProMéxico dispose d’un certain nombre de publications électroniques qui peuvent être consultées gratuitement à la section Information pour exporter, entre lesquelles se trouve la Guide Basique  de l’Exportateur où vous trouverez les démarches  et les documents principaux utilisés dans le processus d'exportation.

Dans la Carte des  Investissements de ProMéxico, vous pouvez trouver plus d’informations sur les secteurs stratégiques au Mexique.

Vous pouvez effectuer cette démarche au Ministère de l’Economíe , vous pouvez vous rendre à leurs bureaux au Reyes No. 30 Col. Hipódromo Condesa C.P. 06140, Delegación Cuauhtémoc, Ciudad de México téléphone: 01800 410 2000, 5729 9100 ou par email à : primercontacto@economia.gob.mx.

Vous pouvez effectuer cette démarche au Ministère de l’Economíe , vous pouvez vous rendre à leurs bureaux au Reyes No. 30 Col. Hipódromo Condesa C.P. 06140, Delegación Cuauhtémoc, Ciudad de México téléphone: 01800 410 2000, 5729 9100 ou par email à : primercontacto@economia.gob.mx.
A ProMéxico, nous offrons un service de conseil spécialisé avec lequel nous pouvons  vous aider à connaître les certifications dont a besoin votre produit. Vous pouvez aussi aller à la chambre correspondante du secteur auquel appartient votre produit.

Le certificat d'origine est un document attestant que les marchandises exportées sont originaires d'un pays. L'origine est déterminée par le pays ou le territoire où le produit a été fabriqué ou bien où il a subi la dernière transformation substantielle.
Suivant le TLC ou l'Accord Commercial International conclu par notre pays, le Certificat d'Origine peut requérir la validation officielle d'une autorité compétente comme organisme certifié qui, dans le cas du Mexique, est le Ministère de l'Économie ou peut seulement être émis par l'exportateur. De même, le Certificat d'Origine, peut-être de format strict ou de libre reproduction. Sur les 12 Traités de Libre-Echange avec 44 pays (TLCs), il y en a 7 qui acceptent la délivrance de certificats d'origine qu'avec la signature de l'exportateur et ne requièrent pas la validation de ce Ministère, lesquels sont :
1. Mexique-États-Unis et au Canada (ALENA),
2. Le Mexique et la Bolivie,
3. Le Mexique et le Costa Rica,
4. Le Mexique et le Chili,
5. Le Mexique et le Salvador, le Honduras et le Guatemala (Triangle du Nord)
6. Le Mexique-Israël et
7. Le Mexique et le Nicaragua.

Pour plus d'informations, veuillez contacter le Ministère de l’Economie http://www.economia.gob.mx/files/comunidad_negocios/industria_comercio/CertificadosOrigenelectronicos.pdf

Le Mexique est la deuxième plus grande économie d'Amérique latine (après le Brésil), et présente l'un des plus hauts revenus par habitant. S’installer dans le pays suppose de faire affaires avec une proportion importante du marché latino-américain. En outre, en vertu de l'ALENA, le Mexique peut devenir un point de départ privilégié pour développer des affaires dans cette zone de libre-échange, profitant de sa proximité géographique avec les États-Unis, ses faibles coûts de main-d'œuvre et l'importance croissante des consommateurs hispaniques aux Etats-Unis, qui sollicite progressivement des produits importés du Mexique.

À travers notre section sur le Commerce dans le paragraphe d'Information pour exporter se trouvent les Statistiques de commerce extérieur; vous pourrez accéder à des outils tels que Trade Map, Investment Map, Country Map et des sources gouvernementales d'information comme le SIAVI (Système d'information Tarifaire Via Internet) qui offre aussi des données tarifaires. Une autre option est le SIICEX Système d’information Intégré  pour le Commerce Extérieur.
Vous pouvez également demander le service de  Conseil spécialisé sur le Mexique sur notre portail.

Le Service de l'Administration Fiscale (SAT), à travers la gestion des registres d'importateurs, attaché à l'Administration générale des douanes est responsable de la création d'un  Registre des importateurs complet et fiable pour lutter contre l'évasion fiscale, promouvoir le contrôle du commerce extérieur, en évitant l'économie informelle à travers le contrôle de l'importation de marchandises entrant dans le pays et favoriser l'accomplissement de leurs obligations fiscales ; et pour prévenir et détecter les différents types de fraude douanière affectant à la fois le fisc fédéral et les secteurs productifs du pays, y compris la contrebande. L'inscription au registre des importateurs est une exigence pour ceux qui souhaitent importer.

Il est nécessaire de s’inscrire au Registre des exportateurs sectoriel ceux qui exportent les marchandises suivantes :
Les boissons alcoolisées et la bière
L'alcool, l'alcool dénaturé et le miel cristallisé
Tabac transformé (cigarettes, cigares et autres tabacs)
boissons de type énergisante
La démarche est gratuite

Vous pouvez contacter le Secrétariat de Développement Économique de votre état, trouvez leurs coordonnées sur : Gouvernements Etatiques.

Vous pouvez consulter les exemplaires précédents de la Revue Affaires en ligne à la section suivante : Liste des Revues

Vous pouvez consulter de manière gratuite les publications électroniques à la section Information pour exporter  

Vous pouvez trouver plus d'informations sur les incitations fiscales à l'investissement, qui sont accordées dans chaque état, au lien suivant : MIM

ProMéxico dispose d’une section dans la rubrique d'Information pour exporter où vous pourrez trouver les statistiques de commerce extérieur, provenant de diverses sources nationales et internationales.

Les exportateurs mexicains, en envoyant leurs produits à l'étranger, obtiendront des avantages tarifaires si ses marchandises sont accompagnées d'un certificat d'origine. Le certificat d'origine est la preuve documentaire que le produit est considéré comme originaire du Mexique. Pour cela il doit remplir des « conditions de transformation ou d’élaboration » qui sont connues comme normes d'origine.
Il existe diverses normes d'origine dans les Traités de Libre-échange signés par le Mexique et les régimes préférentiels dont les exportateurs de notre pays bénéficient.

Le Mexique, bien qu'étant un état fédéral, concentre dans sa capitale Mexico city (Distircto Federal) une grande partie de l'appareil administratif du pays, ce qui a contribué, à son tour, à centraliser une bonne partie des sièges sociaux des grandes entreprises et la majorité de l'investissement étranger. Mexico city dispose, en outre, d’un revenu supérieur à celle du reste du pays et concentre 20 millions de consommateurs (potentiels).

Le Mexique recense un certain nombre de grandes régions métropolitaines qui concentrent la plus grande partie de l'activité productive et de la consommation, avec Mexico city en tête, bien qu'on ne doive pas négliger d'autres grandes villes comme Monterrey et Guadalajara.

ProMéxico, par le biais du service de conseil spécialisés au Mexique, peut vous l’indiquer. Ou bien vous pouvez consulter le Système d'Information Tarifaire Via Internet SIAVI.
Ce système fournit l'information normative, importations, exportations et un annuaire d'exportateurs par fraction tarifaire à 2.4, 6 et 8  chiffres.
http://200.77.231.38/

Reportez-vous également à la Market Access Map, qui est une base de données interactive sur les tarifs et les barrières d'accès au marché. Il contient les conditions d'accès au marché (au niveau bilatéral) de 170 pays importateurs pour les produits exportés par plus de 239 pays et territoires.
www.macmap.org

ProMéxico favorise l'intégration d'entreprises nationales pour présenter leurs produits dans différents événements internationaux tout au long de l'année, consultez les solutions que nous vous proposons pour prendre part aux Foires avec un Pavillon National ainsi qu'aux Foires Individuelles.
Dans la rubrique d'Entreprise Mexicaine vous trouverez la section Evènements où vous pourrez consulter les Foires et les événements internationaux.

Vous pourrez consulter les chiffres annuels, mensuels ainsi que les principaux produits importés, exportés et le comportement de l'échange commercial du Mexique de 1993 à 2012.
http://www.economia.gob.mx/comunidad-negocios/comercio-exterior/informacion-estadistica-y-arancelaria

Le réseau de distribution mexicain est composé de nombreux canaux différents, tels que des importateurs directs, des représentants, des agents de vente, des distributeurs, des détaillants, ainsi que par des filiales d’exportateurs étrangers. Les importateurs-distributeurs commencent à voir diminuer leur importance de nos jours, et tendent à acquérir à leur propre compte seulement, les lignes de produits les plus simples et les moins chers, et à agir comme des agents de ventes dans le cas de produits plus spécialisés et d'un prix plus élevé. La procédure la plus courante pour la vente directe de biens d'équipement au consommateur final consiste à vendre par le biais d'agents qui vendent en fonction des besoins des acheteurs. Généralement, on préfère acheter directement au fournisseur étranger dans la mesure du possible. Vente directe à des détaillants : La connaissance du marché et l'établissement de contacts avec les chefs d’entreprise requièrent une implantation réelle. Il est conseillé d'avoir des conseils juridiques et fiscaux pour éviter de développer des activités qui puissent être considérées comme établissement permanent, ce qui supposerait que l'entreprise serait soumise à l'impôt sur ​​le revenu.  Représentant des ventes : Habituellement, des agents sont préférables en cas de prestation de services ou de vente aux grands clients, y compris les administrations fédérales, étatiques et les autorités locales tout comme les biens industriels de stockage difficiles ou coûteux. Par contre, la figure du distributeur est plus adaptée à la vente de biens de consommation. Agent de ventes : Il est important de noter que, conformément à la loi fédérale sur le travail, l'agent peut être considéré comme un employé de l'entreprise exportatrice étrangère par les services qu'il rend au Mexique, indépendamment de la nationalité ou de la résidence de l'employeur. Cette loi stipule que toute personne qui réalise des ventes sous supervision directe, est considérée comme employé par la personne pour laquelle il réalise les ventes. Dans ce cas, l'entreprise devra se conformer à toutes les exigences légales prévues par la loi. Franchises : Ils jouissent d’une très bonne acceptation et d’une popularité croissante au Mexique. La société étrangère accorde l'utilisation de sa propriété intellectuelle et le savoir-faire en échange de redevances et d’autres paiements par la franchise. Au terme du contrat et en cas de transfert de savoir-faire, le franchisé pourra se transformer en concurrent. Pour atténuer ce risque, vous pouvez inclure une clause de non-concurrence dans le contrat de franchise. En outre, les redevances reçues de la contrepartie mexicaine seront imposées au Mexique. En vertu de la Convention entre l'Espagne et le Mexique pour éviter la double imposition, l'impôt ne pourra pas dépasser 10% du montant brut des redevances. Toutefois, si le bénéficiaire des redevances est assujetti à l'impôt en Espagne pour celles-ci, il sera seulement imposable en Espagne. Finalement, le franchiseur devra tenir compte des lois mexicaines sur la concurrence qui pénalisent les pratiques de monopole (fixation des prix, obligation d'achat, etc.)

Être une entreprise exportatrice de produits existants, comptant une page web
Fournir une information détaillée et complète de son entreprise, de ses produits, spécifications et certifications, etc. Format (préinscription)
Disposer d’un catalogue numérique de ses produits et au moins 3 images de chaque de 300x300 pixels en format JPG, PNG ou GIF ne dépassant pas 500 Ko.

Il consiste à promouvoir à l'étranger, à travers les Bureaux de Représentation de ProMéxico à l’Extérieur (OREX), les produits et/ou services du demandeur du service. La promotion est effectuée par l'envoi aux OREX d’échantillons, de catalogues, des tarifs et des spécifications techniques pour le compte et à charge du Bénéficiaire, dans le but de soutenir l'exportateur mexicain à promouvoir ses produits et services.

ProMéxico, dispose d’une liste de soutiens économiques au remboursement pour des activités préalablement déterminées. Ces activités sont réalisées par des consultants ou des agences qui sont sélectionnés par les entreprises et sont indépendantes de ProMéxico.

En ce sens, ProMéxico soutient financièrement les entreprises au terme de leur activité. C'est-à-dire que l'entreprise avant de réaliser toute activité, doit se mettre en contact avec le bureau le plus proche de son domicile pour effectuer sa demande postérieurement et, après une évaluation par les personnes chargées de suivre sa demande, on lui indiquera la quantité précise que ProMéxico pourra lui rembourser. En connaissant le montant, l'entreprise pourra déjà entamer des activités, pour qu'au terme de cette dernière, elle puisse fournir les pièces correspondantes afin que son remboursement puisse être effectif.

Il est important d'indiquer que la quantité accordée ne devra pas être restituée à ProMéxico, c'est-à-dire qui le fidéicommis les considère comme déficits à fonds perdus.

ProMéxico vous propose différents outils de formation ainsi que diverses documentations portant sur les démarches, la logistique et des sujets spécialisés sur l’exportation. Sur notre site Web, dans la rubrique Centre d'Evaluation et de Formation, vous trouverez les premiers pas à suivre, outils de soutien, des conseils tout comme le  Guide de base de l’exportateur, le Guide pour exporter en France et pour exporter vers l'Union Européenne, etc.

Vous trouverez ici un calendrier des événements de ProMéxico concernant les expositions, les conférences, les cours et les séminaires de formation, les congrès et beaucoup plus au niveau national et international.

Vous pouvez compléter le formulaire de l’annuaire des Exportateurs, et l’envoyer par Email diex@promexico.gob.mx ou bien vous pouvez vous communiquer au Centre de contact  où vous pourrez demander l’enregistrement de vos données par téléphone :

(55) 5447-70-70 pour Mexico city.

01 800 EXPORTE (3976783) à l’intérieur du Mexique.

(55) 5447-70-70 pour Mexico city.

01 800 EXPORTE (3976783) à l’intérieur du Mexique.

Ce service consiste à donner la classification NALADI/NALADISA pour exporter des produits mexicains aux pays membres de l'ALADI (Association latino-américaine d'Intégration). Vous pourrez obtenir cette information par le biais du service de  Conseil spécialisé que propose ProMéxico

Metro : A la station Universidad prendre un microbus en direction de Periférico Norte, descendre au pont piétonnier en face de l’Hôpital de PEMEX, marcher deux rues sur la latérale de Periférico jusqu’arriver à ProMéxico.
Métrobus : A la station Perisur, prendre un microbus en direction de Periférico Norte descendre au pont piétonnier en face de l’Hôpital de PEMEX, marcher deux rues sur la latérale de periférico jusqu’arriver à ProMéxico.
En voiture :
Sur-Norte.- Sur Periférico sortir en face de TV Azteca, prendre la latérale et passer la Plaza Santa Teresa y le Colegio Simón Bolívar et vous arriverez au bâtiment de ProMéxico.
Norte-Sur.- Sur Periférico sortir en face de l’Hôpital Ángeles del Pedregal, prendre la latérale et prendre la déviation à Picacho qui vous mènera en face du bâtiment de ProMéxico.

Remarque : Pour le stationnement des visiteurs, vous devez continuer sur Camino a Santa Teresa jusqu’à le No. 1580.

Les soutiens financiers que propose ProMéxico sont axés sur la promotion, les conseils et la formation. Si vous avez besoin de soutiens financiers veuillez contacter Bancomext ou le Ministère de l’Economie.

ProMéxico dispose d´une vaste collection éditoriale spécialisée sur les marchés internationaux. À travers cette collection, des exportateurs, des consultants et le public en général, disposent d'outils d'information afin de les aider dans leurs projets d'affaires. Ces publications sont le résultat des activités de promotion et de recherche qui sont menées à bien chez ProMéxico et sont organisées en trois catégories : documents techniques, Guides d'exportation et Guides interactifs. Vous pouvez accéder à cette information par le biais de l’Information pour exporter.

Les catégories de services offerts parProMéxico sontrépertoriées comme suit : Entreprise mexicaine
Entreprise mexicaine avec potentiel exportateur, préparée pour exporter ou exportatrice.
Avec un potentiel exportateur : Je suis focalisé sur le marché national, je ne sais pas comment exporter mais j'ai l'intention de le faire et dispose des produits qui peuvent être exportés directement ou indirectement.
Préparée pour exporter : Je suis passé par un processus de formation pour exporter et je suis préparé pour le faire, ou j’ai déjà exporté de manière indirecte.
Visiteur Étranger
Entreprise à capitaux majoritairement étrangers ayant un intérêt à effectuer des investissements au Mexique. Entreprise située à l'étranger intéressée par l'achat de produits et / ou des services mexicains.

ProMéxico a été établi le 13 Juin 2007, par décret présidentiel, sous le couvert de fidéicommis public sectorisé au Ministère de l'Économie et dispose d'un réseau de 25 bureaux au Mexique et de 32 bureaux répartis dans 22 pays.

ProMéxico est l'organisme du Gouvernement Fédéral Mexicain chargé de renforcer la participation du Mexique dans l'économie internationale. À cet effet, il soutient l'activité exportatrice d'entreprises établies dans le pays et coordonne les actions pour attirer l’investissement étranger direct sur le territoire national.

Vous pouvez consulter les démarches pour pouvoir importer sur le site du Ministère de l’Economie, vous pouvez également le contacter aux numéros suivants : 01800 410 2000, 5729 9100.

En 2009, les machines représentaient les principaux produits importés, appareils et pièces détachées présents dans les chapitres 85 et 84, qui représentent 39,2% du total des importations, les automobiles (7.89%), les combustibles minéraux (6.73%), les matières plastiques (5.42%), les instruments et appareils de précision (3.65%), les produits chimiques organiques (2.81%), les articles de fonte (2.25%), fer et d’acier (2.21%).

L'institution fournissant de telles informations est le Ministère de l'Economie, pour plus d'informations composez le 01 800 410 2000 disponible pour l'ensemble du pays, rendez vous sur la page web du Ministère de l’Economie ou allez dans leurs bureaux situés à Alfonso Reyes No. 30 Col. Hipódromo Condesa C.P. 06140, Delegación Cuauhtémoc, México city. Tel: 5729 9100 primercontacto@economia.gob.mx
À travers du portail des Douanes, vous pouvez également consulter les conditions pour pouvoir importer au Mexique.

Sur le portail du Ministère de l'Economie se trouve le Système d’Information Tarifaire Via Internet (SIAVI) où vous pourrez consulter une information classée à huit chiffres (tête de chapitre, sous-titre et fraction) des tarifs pour le Mexique ainsi que le volume et la valeur des exportations et des importations, les dispositions et l'histoire tarifaire.
Sur le portail du ministère de l'Economie vous trouverez la section sur les Statistiques du Commerce International. Dans cette section, vous trouverez des photos, des rapports et des systèmes de consultation sur l'échange commercial du Mexique, développés à partir de données officielles fournies par l'INEGI et BANXICO.
Vous pouvez également consulter notre site Web où vous pouvez trouver les statistiques sur l’importation : Statistiques du commerce extérieur

Pour trouver le bon marché pour vos produits, ProMéxico a des outils qui permettent aux entreprises d'identifier les opportunités et les menaces que représente chaque pays. Nous citons les trois suivantes : L'identification des opportunités à l’extérieur- ProMéxico dispose de la plate-forme  de Fabriqué au Mexique B2B, dans laquelle les entreprises mexicaines peuvent consulter les demandes recueillies par nos Bureaux de Représentation à l'étranger, qui invitent les entreprises étrangères à enregistrer leurs demandes de produits mexicains et à entamer un échange de messages de manière directe avec des vendeurs potentiels .http://hechoenmexicob2b.com/
ProMéxico fournit des informations pour identifier le meilleur marché pour votre produit, à l’aide d’outils pour promouvoir l'internationalisation de votre entreprise, tels que :
- Guides d'Exportation
- Secteurs stratégiques
- Autodiagnostics
- Cours en ligne
- Conseils pour exporter (Chats avec des Conseillers Commerciaux)
http://www.promexico.gob.mx/es_mx/promexico/Informacion_para_exportar Vous pouvez inscrire votre entreprise dans l'annuaire des exportateurs, afin que nos bureaux de représentation à l'étranger puisse faire la promotion de votre produit et / ou service gratuitement, et que ce soient les entreprises étrangères celles qui cherchent votre entreprise..
http://www.promexico.gob.mx/es_mx/promexico/Directorio_de_exportadores_mexicanos

Nous offrons une série d'outils qui vous permettent d'effectuer une analyse de votre entreprise afin d'évaluer ses capacités d'exportation et d'identifier les domaines d'opportunité auxquels il faut répondre dans le but d´entreprendre une stratégie globale réussie. A un stade initial, le plus recommandable est d’utiliser le Cycle Exportateur.

Autodiagnostic pour les PME
Cet instrument d'évaluation élaboré par le Centre du Commerce International (ITC), vous permettra de mesurer le niveau de préparation à l'exportation de votre entreprise. Cet outil permet aux gestionnaires de PME qui souhaitent entrer sur le marché international d’avoir une vision globale du degré de préparation de l'entreprise et un plan de travail pour le réaliser.
Cycle exportateur
Avec cet autodiagnostic vous pourrez déterminer votre connaissance du processus d'exportation et ainsi définir à quel stade vous vous trouvez actuellement. Grâce à un système de requête interactif vous trouverez les six étapes qui composent le Cycle Exportateur. Une fois défini vos besoins, le système vous indiquera les services d´information, de conseil, de publications, de formation, de promotion, de finances, qui vous aideront à exporter en accord avec la situation détectée par l'auto-évaluation en ligne.

Emballage et Conditionnement
Grâce à ce système d'autodiagnostic, vous pourrez évaluer les forces et les faiblesses de votre entreprise sur l'emballage du produit et son conditionnement pour l'exportation et le transport international. Ce système vous permettra de connaître et de déterminer votre niveau de préparation pour procéder à la certification de ses processus basée sur la norme de qualité internationale ISO 9001:2000

Nous vous suggérons de commencer votre incursion dans le monde du commerce extérieur en consultant le Guide de Base de l’Exportateur où vous trouverez les informations et les conseils nécessaires qui vous permettront de connaître les principaux aspects nécessaires pour pouvoir exporter.

Pour connaître les démarches et les documents d'exportation vous pouvez consulter les Guides d'exportation lesquels guides vous donneront un panorama général. Les documents de cette collection éditoriale constituent des outils pratiques tant pour les exportateurs que pour ceux qui souhaitent se joindre au processus d'exportation. Parmi les documents disponibles, il y a le guide de base pour les démarches et les documents pour exporter (qui est le plus recommandable à un stade précoce) ; les guides de marché qui permettent de mieux comprendre les façons de faire des affaires dans des pays spécifiques, ainsi que les opportunités qu'ils offrent, en plus de guides sur certains secteurs, dans lesquels sont détaillés les démarches, les règlements tarifaires et les normes techniques applicables dans le processus d'exportation.

Guides d’Exportation
Pour des informations plus spécifiques ProMéxico vous offre le service de  Conseil spécialisé

Un projet d'exportation est une analyse qui permet à l'entreprise de connaître le processus à suivre pour exporter avec succès, en tenant compte des différents aspects économiques, commerciaux et sociaux du marché cible et des frais de douane, de transport et d’assurance, pour n´en nommer que quelques-uns.
Pour cela, vous pouvez vous référer aux publications électroniques qui se trouvent dans la section Information pour  exporter et des Services pour exportateurs.
Nous vous recommandons en outre de vous aider d’un Agent des douanes.

Les premiers secteurs exportateurs au Mexique en 2009 sont développés dans le chapitre 85 (appareils et matériel électrique) et le chapitre 87 (véhicules automobiles) qui représentent 14.68%, suivi par le secteur des combustibles minéraux (chapitre 27, avec 13.27%), qui est lui-même suivi de près par les exportations de réacteurs nucléaires (chapitre 84, avec 12.66%).

La fraction tarifaire est la forme universelle d'identifier un produit, avec elle on identifie le tarif (impôt) que doit payer votre produit à son entrée à l’étranger, ainsi que pour connaître les règlements non tarifaires qu'établit le Mexique et le pays importateur au produit.

La loi douanière autorise seulement à l'Agent des douanes, et à la SHCP pour ce qui concerne la détermination de la fraction tarifaire, vu le degré de spécialisation, la complexité technique et les risques et les responsabilités qu'implique une mauvaise classification.
Pour déterminer la fraction tarifaire d'un produit, vous avez les alternatives suivantes :
Un Agent des douanes
Les bureaux d'Orientation au Contribuable de Conseil sur le Commerce Extérieur de la SHCP
Vous pouvez assister aux Modules d'Orientation du Bureau Douanier de la CAAAREM

Vous pouvez consulter le Market Access Map du Centre du Commerce International où vous trouverez une source complète sur les droits de douane et les mesures d'accès au marché appliquées au niveau bilatéral.

À travers  de notre section sur le Commerce dans le paragraphe d'Information pour exporter se trouvent les Statistiques du commerce extérieur où vous pourrez accéder à des outils tels que le Trade Map, Investment Map, Country Map  et les sources d'information du gouvernement comme le SIAVI (Système d'Information Tarifaire Via Internet) qui fournit également des données tarifaires.

Chez ProMéxico, nous disposons d un Annuaire des Exportateurs qui est un répertoire avec des informations détaillées sur les grandes entreprises mexicaines exportatrices ainsi que des agences et des organismes qui fournissent divers services d'aide à l'exportation au Mexique. Dans l'Annuaire Commercial du Mexique, vous pourrez consulter quelles sont les entreprises exportatrices et les sociétés de services au commerce extérieur.

ProMéxico dispose d'un système appelé Fabriqué au Mexique - B2B par l´intermédiaire duquel vous trouverez l'offre et la demande pour les produits mexicains à l'étranger. C'est un système en ligne et en temps réel auquel vous pouvez accéder depuis la section sur le commerce et où vous pourrez effectuer des recherches par produit, service, entreprise ou région. Ces opportunités sont recueillies par les bureaux de ProMéxico à l'étranger.

ProMéxico dispose d’un outil appelé Carte des Investissements au Mexique, qui est un espace développé pour évaluer les projets d'investissements d'entreprises internationales, où vous trouverez de manière simple et claire les facteurs qui font du Mexique une excellente alternative pour la localisation de vos activités.

Au Mexique, l'investissement étranger est régi par la loi sur les investissements étrangers, publié au Journal Officiel de la Fédération le 27 Décembre 1993, et entrée en vigueur le jour suivant. La loi comporte huit titres, 39 articles et 11 transitoires. Afin de clarifier les dispositions de la loi, il existe le Règlement  de la loi sur les investissements étrangers et le Registre National des Investissements Etrangers, qui a été publié au Journal Officiel le 8 Septembre 1998. À quelques exceptions près, la loi de règlement est entrée en vigueur 20 jours après sa publication. Il se compose de huit titres, 49 articles et 6 transitoires.

Mexico city et sa région métropolitaine concentre près de 20% de la population du pays, et dispose du revenu le plus élevé par habitant et de la population active la mieux éduquée. Ce sont quelques-unes des principales raisons qui ont contribué à ce que cette zone concentre 57.3% des flux d'IED entre 1999-2009. L'État de Mexico et de Nuevo Léon (Monterrey) ainsi que les zones frontalières avec les États-Unis (investissements en maquiladoras) sont également des zones présentant un intérêt particulier en matière d'attraction des investissements.

La Ministère de l’économie (www.economia.gob.mx) et l’Unité de Promotion des Investissements et du commerce international (UPINI) de ProMéxico (www.promexico.gob.mx).
La Direction générale des investissements étrangers du Ministère de l’économie a comme politique de qualité d’offrir un service opportun, fiable et de manière cordiale qui réponde aux besoins et aux attentes des clients, respectant ainsi les exigences de son Système de Gestion de la Qualité et en s’engageant à 'améliorer en permanence l'efficacité de ce système. Pour cela il dispose de  3 Directions qui l'aident dans ses fonctions : Voir plus  

La Direction Générale de l'Investissement Etranger (DGIE) est l'unité administrative du Ministère de l'Economie responsable, entre autres, de rendre des ordonnances administratives en vertu de la Loi sur l'investissement des Affaires étrangères ; gérer et exploiter le Registre National des Investissements Etrangers (NREN) ; préparer et publier des statistiques sur le comportement de l'IDE dans le pays ; Faire office de Secrétariat Technique de la Commission Nationale des Investissements Etrangers ; représenter le Mexique dans les forums internationaux sur l'investissement ; contribuer à la promotion et à l'attraction des investissements ; diffuser des informations et des études sur le climat d'investissement dans le pays et appliquer les lignes directrices de la politique publique en matière d'IED .http://www.economia.gob.mx/comunidad-negocios/competitividad-normatividad/inversion-extranjera-directa

Avec les données cumulées sur la période 1999-2009, le principal investisseur est encore les Etats-Unis avec 54.1% du total, l'Union Européenne dans son ensemble avec 33.8% (en soulignant que l'Espagne est le second investisseur dans le pays avec 15.2% du total, la Hollande avec 10.7%, le Royaume-Uni avec 3.3% et l'Allemagne avec 1.7%) et le Canada avec 3.8%.

Le développement de l'industrie des maquilas (les industries textiles) et les incitations qu´a appliquées l'ALENA ont contribué à attirer au Mexique un investissement étranger conséquent visant l’industrie manufacturière, en concentrant entre 1999 et 2009 approximativement 43.5% de l'IED mondiale. Vient ensuite le secteur financier, qui est  actuellement en mains étrangères dans presque sa totalité, avec 25.3% du total. Le commerce, les transports et la communication ont attiré, respectivement, 8,1% et 6,2% dans la même période.

Vous pouvez trouver cette information sur le site de l’Investment Map, qui est un outil interactif qui combine des statistiques sur l'investissement direct étranger (IDE), sur le commerce international et l'accès au marché. Il permet d’effectuer une analyse par pays, par  partenaire et par industrie. Il comprend également les flux commerciaux et les tarifs pour plus de 150 pays. Vous pouvez également consulter les sources suivantes:
Banque d’Information Economique INEGI
Banxico
Ministère de l’Economie, Direction Générale de l’Investissement Etranger Direct (DGIED)

L'investissement direct étranger (IDE) au Mexique, permet de contribuer au développement économique et social de notre pays. Le Mexique est conscient des avantages de l'investissement direct étranger (IDE) en termes de ressources financières, de création d'emplois, de transfert de technologie, d'amélioration de la compétitivité, etc., et a déployé des efforts considérables pour l'attirer.
De cette façon, selon les chiffres de la Banque du Mexique et le Ministère de l'Economie, l'IDE reçu par le Mexique en 2009 s’est élevé à 11 417 millions de dollars, un montant inférieur de 38,6% à celui de la même période en 2008. Une chose à noter est que cela a été consolidé au cours des dernières années, avec un changement dans la structure de l'investissement étranger reçu par le Mexique en faveur de l'investissement direct à long terme.
Ce changement de structure est dû en grande partie à l'activité importante en termes d’attraction des investissements étrangers menée à bien par l'administration centrale et chacun des gouvernements des États ; à la situation géographique privilégiée du pays et aux nombreux accords de libre-échange dont il fait partie (avec l’incitation qui permet l'installation d'entreprises de pays tiers), ainsi qu'à l'existence d'une législation ouverte et à la signature de plusieurs accords de promotion et de protection des investissements, comme celui de l’APPRI conclu avec l'Espagne qui a été le premier de son genre. L’IDE a été principalement dirigé vers l'industrie manufacturière, qui a reçu 42,3% du total, les services financiers 22,6%; les autres services16.1% ; le commerce, 10,4%; et les autres secteurs, de 8,6%. Par ailleurs, l’IDE en 2009 provient principalement de États-Unis, avec 50,9% du total; de la Hollande avec 12,8%; de Puerto Rico avec 10,2%; du Canada avec 9,1%; de l’Espagne avec 5,5%; du Royaume-Uni avec  3,7%; du Japon avec 1,6%; de Singapour avec 1,4%; et d'autres pays 4,8%.

Nous disposons d’un outil qui permet d’effectuer une analyse par pays, par partenaire et par industrie. Il comprend également les flux commerciaux et les tarifs pour plus de 150 pays.
Lien